fbpx

La méthode montessori

On part à la (re)découvert d’une méthode d’apprentissage qui a fait ses preuves. En effet, je partage avec toi ma rencontre avec Sophie, formatrice Montessori. C’est l’occaion d’aborder en toute simplicité et objectivité cette pédagogie fort inspirante, bien que parfois surexploitée par les médias et voulue élitiste par certains établissements.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel?

’ai 10 ans d’expérience en tant qu’infirmière en pédopsychiatrie dans des établissements fondés sur la philosophie de la maison verte de Françoise Dolto. Ensuite, j’ai rejoint le milieu socio-éducatif et suivi une formation sur la périnatalité, avant de m’intéresser à la méthode Montessori.

En quoi consiste la méthode montessori que vous appliquez?

Elle se base sur les concepts de Maria Montessori, qui considère que le jeune enfant a besoin que l’adulte lui apprenne à faire seul.

Pour cela, il est important de soutenir les compétences de l’enfant dans son apprentissage vers l’autonomie et de l’amener à faire ses choix pour renforcer son identité.

Ainsi, forme-t-on les citoyens de demain, aux choix éclairés et aux capacités d’adaptations renforcées.

Concrètement, on pratique :

  • la motricité libre (suivi de l’évolution naturelle : ramper, quatre-pattes puis marcher) ;
  • le langage est travaillé par nomenclatures (familles de mots) et les thèmes sont surexploités (exploration par les différents sens) ;
  • l’autonomie pour la propreté (auto-nettoyage, apprentissage par imitation des grands), l’habillement (chaussures, manteau) et l’alimentation (choix de la nourriture, manger avec une cuillère, boire au verre, etc.).

Quels sont les principaux bénéfices de cette méthode?

Le Dr. Szanto Feder, psychologue, reconnait les bienfaits de la motricité libre du Dr. Pikler (voir interview sur la motricité libre en lien). Son travail en crèche lui a appris l’importance de laisser l’enfant explorer toutes ses capacités motrices pour apprendre avec une confiance renforcée.

Céline Alvarez, a quant à elle expérimenté la méthode Montessori en tant qu’institutrice avec une classe de maternelle en ZEP, et en décrit les bénéfices retirés dans son livre « les lois naturelles de l’enfant ».

Par ailleurs, les neurosciences ont démontré que plus les expériences sont nombreuses et variées, plus l’enfant développe de connexions cérébrales.

De façon générale, les enseignements tirés de cette méthode par les enfants les aident à gagner en autonomie et en confiance.

Y a-t-il un impact sur le temps d'apprentissage par rapport aux méthodes plus traditionnelles?

L’apprentissage de la marche, du langage, de la propreté et de la motricité fine est plus rapide avec la méthode Montessori.

En revanche, la position assise est souvent plus tardive, par manque d’intérêt de l’enfant, qui préfère explorer son environnement.

Y a-t-il une tranche d'âge propice pour adopter cette méthode?

A chaque période sensible, c’est-à-dire étape psychique où l’enfant s’intéresse à un sujet en particulier de façon répétitive, il existe un jeu Montessori adapté.

Par exemple :

  • 1-4 ans les petits objets : cailloux, grains de riz, etc. ;
  • 1-3 ans la peur de l’étranger (angoisse de la séparation) : boîte cache objet ;
  • 18 mois-2 ans l’ordre : bouger les objets, les sortir, les ranger, etc.
  • 18 mois-3 ans contrôle de la vessie : transvasement.

Les enjeux peuvent être aussi importants que la confiance en soi, la sécurité intérieure. Il est alors important de permettre à l’enfant d’explorer le domaine qui l’intéresse de façon passagère et ne pas le frustrer dans sa découverte.

Un aménagement des espaces est-il nécessaire?

Il est préférable que les espaces soient différenciés, organisés et visualisables (coin livres, coin jeux de table, coin poupons).

La raison est que l’enfant se construit en jouant.

Quels conseils pouvez-vous donner aux éducateurs et aux parents qui souhaitent adapter des habitudes en lien avec ce modèle?

  • Montrer l’activité une fois telle qu’elle doit être faite.
  • Décrire tout le matériel pédagogique avec les mots justes.
  • L’enfant fait ensuite ce qu’il veut de l’activité.
  • Il doit pouvoir s’auto-corriger. Par exemple, ranger des œufs de différentes couleurs dans leur boîte aux emplacements déclinés dans les mêmes couleurs.

Quels services sont mis à disposition des parents et de leurs enfants?

  • Par exemple, ranger des œufs de différentes couleurs dans leur boîte aux emplacements déclinés dans les mêmes couleurs. Le REAP (Réseau d’Ecoute, d’Appui et de d’Accompagnement des Parents) organise localement des accueils parents-enfants pour permettre les échanges d’expériences sans intervention des professionnels présents. Il s’agit d’amorcer la séparation symbolique entre le parent et l’enfant, tout en restant dans la même pièce. L’enfant et le parent sont en contact avec d’autres enfants et parents, tout en conservant une proximité rassurante.
  • Peu importe qu’il ai s’agit d’une découverte ou d’une nouvelle perception de la méthode Montessori pour toi, sans a priori ni idées préconçues. Si tu gardes quelques concepts clés, les apprivoises et les appliquent, tu as déjà beaucoup gagné !

Accompagnement de l'enfant
Ce site utilise des cookies pour vous proposer une visite enrichie. En continuant, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus sur notre politique des cookies.     ACCEPTER