fbpx

Confession d'une jeune maman imparfaite

CONFESSION D’UNE JEUNE MAMAN IMPARFAITE

Tout a commencé en douceur, avec quelques mois relativement tranquilles. En fin de grossesse, j’ai pu me préparer, lire, décorer la chambre de bébé, faire des albums photos, etc. Enfin, surtout pour mon 1er puisque je suivais mon rythme et celui de bébé. Pour ma 2ème grossesse le jeune frère réclamait logiquement pas mal d’attention…

Ensuite, j’ai entamé une relation fusionnelle avec mes enfants, profité d’eux et fait en sorte qu’ils pleurent le moins possible. Ma principale hantise, était de ne pas savoir décrypter leurs besoins.

La fatigue s’est pourtant vite installée au milieu de ce tumulte de découvertes, de bonheur, d’incertitudes et de frustrations.

Pour moi l’étape de jeune maman évoque des souvenirs mélangés de peau douce, petits doigts crispés autour des miens…mais aussi nuits entrecoupées, mise à disposition complète de mon corps et mon temps à ce petit être si fragile !

Puis il a fallu “abandonner” en journée mes petits bouts pour retravailler trop tôt. Avec tout le respect pour les professionnels de la petite enfance, cela a réellement été ma sensation et ce pour chacun de mes enfants. Eh oui, le congé parental est une chance mais aussi un sacrifice économique que nous ne pouvons pas tous nous permettre !

Se voir forcer de déléguer des tâches basiques mais cruciales comme l’apprentissage de la motricité, de l’alimentation et de la propreté et finalement en perdre le contrôle.

Alors, je rentre vite après le travail pour profiter de mes enfants, même si je suis fatiguée et eux aussi de la journée.

En fait, je pensais que je serai une maman stricte mais calme, douce, attentive et communicante. Or ce n’est pas vraiment ce qui me décrit le mieux plus de 5 ans après…

Enfin je garde espoir que, jour après jour, je me rapprocherais de ma vision idéale de la parentalité. Peut être même que mes enfants me pardonnerons mon manque de patience (fréquent), de compréhension (ponctuel) et de temps. En fin de compte, ceci est la confession d’une jeune maman imparfaite mais en progrès. Je crois bien que l’apprentissage ne fait que commencer…le plus enrichissant de tous !

Photo d'une fillette dans un champ

Ce site utilise des cookies pour vous proposer une visite enrichie. En continuant, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus sur notre politique des cookies.     ACCEPTER