Vers un mode de vie zéro déchet

 

Reflet d'un arbre, symbole de la vie et fruit de la nature

Ma démarche

Sans même connaître les termes devenus à la mode qui définissent ma démarche, j’ai commencé à m’intéresser à une consommation éco-responsable et un mode de vie zéro déchet, inscrits dans une logique d’économie circulaire. Pour moi, c’est surtout une recherche de retour aux sources, à la simplicité, à l’authenticité d’une vie plus calme et saine.

Effectivement, je suis dans une période de ma vie ou j’ai moins de temps libre qu’avant (ou du moins je le passe avec mes enfants et ils ne me laissent pas le dédier à ce que je veux). Pourtant, je recherche l’inverse qu’à mes 20 ans, je prends du plaisir à faire moi-même certaines tâches que je déléguaient avant volontiers.

Je vous livre mes découvertes, qui ont contribué à changer mes habitudes et celles de ma famille. Je dévoile également mes recherches et tentatives infructueuses, qui ne sont que partie remise…

Sac de recyclage

Recyclage

Nous sommes sensibles au recyclage des déchets mais vivons dans une petite ville (appartenant à une communauté d’agglomération) où tous les résidus sont loin d’être traités par le centre de tri.

L’objectif zéro déchet entend accélérer à niveau individuel la transition énergétique. Par ailleurs, il s’agit d’une pression économique et sociale qui peut imposer aux industriels des techniques de production éco-responsables.

Produit de nettoyage bio

Produits ménagers

Le savon noir, quelle découverte! Il est entré chez nous par le jardin comme répulsif naturel contre les pucerons et a remplacé dernièrement notre nettoyant de sol (combiné à une cuillère à café de bicarbonate de soude et de l’eau chaude). Je suis ravie du résultat et n’utilise plus rien d’autre!

J’ai essayé de faire des pastilles pour lave vaisselle avec une recette trouvée sur internet (à base de bicarbonate de soude, de cristaux de soude, d’acide citrique et de gros sel) mais j’ai dû l’abandonner faute de propreté et de brillance (malgré l’utilisation de vinaigre blanc). De plus, j’ai été alertée par plusieurs proches sceptiques quant aux conséquences sur la durée de vie de la machine (problème d’entartrage). La puce à l’oreille et la saleté incrustée m’ont donc fait retourner aux produits industriels. J’ai choisi les pastilles tout en 1 dont le plastique se dissout et qui comporte comme emballage un carton et un plastique, faute de mieux. Avis aux fabricants!

La lessive (au lierre) et l’adoucissant (au vinaigre blanc, eau et huile essentielle) fait maison m’ont également séduits jusqu’à ce que je me rende à l’évidence, le résultat en terme de senteur et de propreté n’est pas équivalent au dosage vendu en grandes surfaces. Je suis donc passée aux dosettes tout en 1, dont le plastique se dissout et qui sont contenue dans un emballage plastique (j’aurais préféré du carton mais les lessives en poudre laissent des traces sur les tissus obscures).

Cosmétique bio

Hygiène personnelle

Je privilégie les savons (d’Alep, au lait d’amende douce, etc.).

J’ai réduit à une crème à l’huile d’olive pour le corps et le visage. Je termine des produits que l’on m’a offert mais je vais regarder des recettes de produits solides, qui ont l’avantage de durer (le principal inconvénient des cosmétiques naturels étant la conservation).

J’ai demandé à un parent me coudre des lingettes démaquillantes avec des chutes de tissus et vais faire de même avec le sac à pain.

Dilemme avec la brosse à dent car nous sommes passés à l’électrique sur conseil du dentiste. Il existe des brosses à dent manuelles en bambou avec les embouts interchangeables. La sensation de propreté n’étant définitivement pas la même, il il nous est difficile de revenir en arrière.

J’aurais bien aimé tester un dentifrice solide mais le prix prohibitif m’en éloigne actuellement clairement. Il dure deux fois plus longtemps qu’un tube de dentifrice traditionnel mais coûte 8 fois plus…

Potager

Côté assiette

Je me suis essayée une fois de plus au potager cet été mais sans beaucoup d’évolution dans mon résultat. J’avais pourtant construit une jardinière XXL en palette et mis du terreau. Il faut dire que les escargots et limaces sont nombreux dans notre région pluvieuse. Cette année, les enfants m’ont aidé à la plantation, l’arrosage, le désherbage, la récolte et la dégustation! On est loin d’être autosuffisants mais il est vrai que je dédie peu de temps au jardin.

J’ai testé il y a quelques temps une AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne). Ce mode de consommation solidaire comporte cependant ses avantages et ses inconvénients. Ces derniers ont davantage pesé dans la balance pour ma part. Il est clair que réduire les intermédiaires et favoriser les producteurs locaux relève d’une consommation responsable. Il faut cependant souvent connaître un adhérant au programme pour entrer facilement, étant donné les listes d’attente. Les produits choisis sont nombreux suivant la région, viande, poisson, fruits et légumes de saison sont au rendez-vous. Les paniers sont délivrer d’office sans pouvoir choisir ce qu’il comporte. Cela permet de goûter certains produits que l’on ne connaît pas ou n’aurait pas spontanément acheté et de regarder des recettes pour varier les plats.  Le poisson non évidé ni écaillé n’est cependant pas une partie de plaisir à préparer. De plus, il faut payer d’avance sur plusieurs mois et ce qui représente vite une somme en cumulant les produits. Ce n’est donc pas à la portée de tous les portefeuilles. Enfin, il faut noter les dates et horaires pour les remises de produits donc il faut un peu de gestion de planning.

La vente de produits en vrac me semble intéressante, j’ai repéré un point de vente prêt de chez moi et compte l’intégrer à ma routine vers le zéro déchet prochainement.

Chenille, symbole de métamorphose

En conclusion

Il me reste des décennies de mauvaises habitudes à changer mais la prise de conscience est là et la démarche vers une consommation zéro déchet entamée.

Je compte continuer mon petit bonhomme de chemin vers une vie plus respectueuse de l’environnement, sans pour autant complexer en excès par certains choix pris par dépit.

N’hésite pas à partager tes expériences et tes astuces si tu en as.

Partagez et likez autant que vous voulez 😉